JoggInTours

Le ClubJoggintours se développe pour la prochaine saison
Alain cross

Joggintours se développe pour la prochaine saison

Jogg’In Tours, l’un des quatre clubs d’athlétisme de Tours, veut se développer en se tournant davantage vers la performance, sans pour autant perdre son ADN orienté vers le running loisir.

En créant Jogg’In Tours en 2014, Alain Blanchard, le président du club, avait pour objectif de proposer une offre structurée autour de la pratique du running sur Tours-Nord. L’organisation des Foulées de l’Arche et de la Pyjama party trail est venue apporter du crédit au club tourangeau pour être reconnu comme tel.
Fort de ses 150 licenciés, Jogg’In Tours a donc su trouver rapidement sa place au sein de l’échiquier départemental. Pourtant, il manquait quelque chose au club tourangeau. Ou, plutôt, il était trop connoté « loisir ». Ce qu’Alain Blanchard a rapidement identifié, en regrettant le départ de quelques athlètes vers d’autres structures habituées à la compétition.
L’homme n’étant pas du genre à s’endormir sur ses lauriers, c’est donc un virage que s’apprête à opérer Jogg’In Tours dès la prochaine saison, après bientôt sept ans d’existence. « Le running loisir, qui est notre offre originelle, demeurera et continuera d’être encadrée par Céline Degham, mais nous avons décidé d’ouvrir de nouvelles sections orientées, d’une part, vers la forme-santé et la marche nordique et, d’autre part, vers la compétition et la performance », explique Alain Blanchard.

Rachid Hamdaoui va rejoindre le club

Pour mener à bien ce développement, le club qui s’entraîne au stade des Tourettes, à Tours-Nord, va créer un emploi à plein-temps pour des missions d’encadrement et d’organisation des activités sportives. « À travers les quatre pôles d’activités athlétiques que nous allons proposer, l’idée est de pouvoir accueillir sous licences fédérales un large public de jeunes et d’adultes. Je pense par exemple à un public cible fragile qui n’ose pas aller dans une structure sportive comme les femmes enceintes, les personnes en surpoids ou celles qui veulent reprendre une activité adaptée après une longue maladie », précise le président de Jogg’In Tours, pour qui compétition et loisir peuvent cohabiter.
Le hasard faisant parfois bien les choses, le pôle compétition pourra bénéficier dès la rentrée prochaine d’un renfort de premier choix avec l’arrivée de Rachid Hamdaoui et d’une trentaine des jeunes athlètes qu’il entraîne. Des divergences de vues avec l’A3 Tours ont contraint l’athlète et entraîneur de 45 ans à quitter le club phare de la ligue.
« L’arrivée de Rachid et de ses athlètes n’était pas attendue, cela a été une surprise lorsqu’il m’a sollicité. Cela va bien sûr booster le secteur compétition. Mais quoi qu’il en soit, sans sa venue, nous aurions quand même développé le projet », tient à préciser Alain Blanchard, qui souhaite continuer à travailler en bonne intelligence avec l’A3 Tours.
À ce titre, Alkhassane Kaké Makanéra, le prometteur demi-fondeur entraîné par Rachid Hamdaoui, devrait poursuivre sous les couleurs de Free Run/A3T. Plus que jamais, les clubs tourangeaux ont en effet besoin de collaborer ensemble.

Source: Éric NAVARRE – correspondant de la Nouvelle République
              https://tinyurl.com/u3p97u5b